L'archipel des Glénan raconté par des auteurs

L'archipel des Glénan par Villiers du Terrage
Association Bretonne


La légende de la groac'h

Page précédentePage suivante

Voici en quelques mots cette légende de la Groac'h de l’île du Loc'h, la cruelle fée des eaux des Glénans.

Jadis, dans le pays de Léon, vivaient Houarn et sa fiancée Bellah ; tous deux s'aimaient tendrement mais ne pouvaient se marier faute d'argent pour se mettre en ménage et acheter une petite vache et un pourceau maigre. La mort dans l'âme, Houarn un jour se résolut à tenter au loin la fortune et se mit en route avec deux reliques que lui donna sa fiancée, la clochette de saint Koledok qui sonne en cas de péril, et le couteau de saint Corentin qui détruit les maléfices. Bellah conserva le bâton magique de saint Vouga pour pourvoir rejoindre Houarn en cas de besoin.

L'étang de l'île du Loc'hArrivé à Pont-Aven, le pauvre voyageur entendit parler de la Groac'h de l’île du Loc'h, plus riche que tous les rois réunis de la terre, car un courant diabolique lui apportait les trésors de tous les navires engloutis. Bien des audacieux étaient partis à leur conquête, mais on n'avait jamais revu aucun de ces téméraires. Malgré tous les conseils, Houarn résolut d'aller s'en emparer et se fit conduire à l'île du Loch, Arrivé au bord de l'étang, qui en occupe le centre, il voit se Balancer près du bord un bateau en forme de cygne ; il y monte, mais aussitôt la nacelle s'anime et entraîne l’impudent au fond des eaux.

Sans trop savoir comment, le Léonard se trouva dans le palais merveilleux de la Groac'h ; la fée le reçut avec empressement et lui donna à boire cinq douzaines de gobelets d'excellent vin. Ces libations firent oublier au pauvre Houarn ,Bellah et ses serments, et il accepta avec joie l'offre de devenir l'époux de la Sirène. C'en était fait de son âme, quand, grâce au couteau de saint Corentin, un poisson qu’il allait découper, et qui venait d'être pêché par la sorcière, l'avertit que, malgré sa forme, il n'était qu'un ancien fiancé de la fée, et que pareil sort l'attendait lui-même s'il demeurait dans ce palais. Houarn voulut fuir, niais la Groac'h le saisissant avec un filet magique, qu'elle portait toujours à sa ceinture, le transforma en grenouille.

Heureusement pour l'infidèle, à cet instant la clochette de saint Kolédok tinta jusqu'à Lannilis, et Bellah vola au secours de son fiancé ; grâce à son bâton magique elle parvint en quelques instants à l'étang enchanté. En route, sur les conseils d'une ancienne victime de la Groac'h, elle s'habilla en homme et apprit que, si elle parvenait à s'emparer du filet maudit, la fée deviendrait impuissante.

Le costume de Bellah trompa la sirène, la jeune fille sut la séduire et obtint la faveur de pêcher elle-même les poissons du vivier, mais, à peine en possession du filet magique, elle le ,jeta sur la Groac'h et la métamorphosa en crapaud. Le couteau de saint Corentin rendit la forme humaine à tous les anciens fiancés de la fée, et Houarn et Bellah, chargés de merveilleux trésors, revinrent à Lannilis.

 

[ Fouesnant - Glénan - Agenda ]
[
Léost Informatique ]
[
Sommaire - Aide ]

© LÉOST Informatique


Pour plus d'infos sur :